19 février 2012

flash v html 5

flash contre html 5

Posté par pierreflash à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2011

Swiffy Extension for Flash Professional

 

swiffy
Google profite des récentes annonces formulées par Adobe sur l'avenir ce son lecteur Flash pour promouvoir un nouvel outil de support au HTML5.

Au mois de juin dernier les ingénieurs de Google présentaient Swiffy, un service permettant de convertir à la volée des fichiers SWF au format HTML5. Google expliquait générer par la suite un fichier HTML doté d'animations effectuées via CSS et au format vectoriel SVG.

Google propose cette fois une extension à l'environnement de production Flash Professional qui permet d'effectuer une exportation directe de son animation plutôt que de devoir mettre en ligne un fichier SWF. Retrouvez sur cette page quelques exemples de conversions. Téléchargez l'extension ici.

Notons qu'Adobe a déjà planché sur ce genre de solutions. La firme présentait Wallaby, une application AIR proposant de convertir une animation en Flash en code HTML. Cette fonctionnalité fut précédemment embarquée au sein de la suite CS5.

La suite sur Clubic.com : Conversion en HTML5 : Google propose une extension pour Flash Pro http://pro.clubic.com/creation-de-site-web/langage-programmation/html-5/actualite-459020-google-outil-conversion-flash-html5.html#ixzz1dyjbqHXH
Informatique et high tech

 

Posté par pierreflash à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 novembre 2011

Adobe abandonne Flash sur mobiles

L'éditeur aurait décidé d'arrêter le développement de Flash sur mobiles et tablettes pour se consacrer aux applications natives, avec Air, et au HTML 5.

 

c est bien dommage le html 5 cest le moyen age comparer a flash un retour de 20 ans en arriere les pauvres developpeur html5 en sont encore a s'emmerveiller parcequ ils arrivent a faire deplacer un sprite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

quelques commentaires receuilli a droite a gauche:

Très juste concernant le H264 et son petit club d'ayants-droits. On pourrait parler des heures de l'échec du Quicktime web face à Flash, et de la récente tentative d'imposer iAds dans tous les foyers.

Aujourd'hui, alors que certains s'extasient à genoux pensant naïvement que seul le Flash peut polluer les zolies pages web de pubs, d'autres positionnent leur stratégie à moyen et long terme sur les différents supports.

Ces derniers temps lors de plusieurs meetings, on ma posé sérieusement cette question 'is internet dead?'
Le fait que cette question circule est symptomatique du changement de mentalité face aux technologies de l'information, pas uniquement parce que Prince l'a dit, mais parce qu'il y a du vrai là dedans.

La PDM des pc/mac face aux tablettes est en baisse chaque mois. Le surf sur tablette/mobile représente aujourd'hui un peu plus de 10% du surf global et ne cesse de croître, mais dans cette tranche ce sont les apps qui se taillent la part du gâteau.

Actuellement le HTML5 est un outil fantastique...tant qu'il cible un proto sur laquelle on s'extasie sur le web ou alors une cible délimitée par ses contraintes, mais il devient vite un cauchemar dès qu'il doit être supporté sur la majorité des devices du marché.
En général, le client ou le manager a toujours l'appareil sur lequel ça fonctionne pas, ou alors il faut faire des compromis et édicter une liste des "engins" supportés...et travailler sans cesse à remédier aux problèmes rencontrés, c'est le grand retour du n'importe quoi, comme y a 10 ans.
Alors on utilise alors des libraires à tout va afin de tester si 'ca marche ou pas', ou 'passer par ce truc au lieu de l'autre' et on rajoute des tonnes de couches qui bouffent du temps de CPU, de l'énergie et qui, en finalité, augmentent les coûts de développement et de maintenance...pour un résultat tout aussi complètement instable.

Depuis pas mal de temps, le mot HTML5 est utilisé comme à l'époque du sacro-saint "Web2.0", ce truc machin incompréhensible pour les non informaticiens mais qui a fait baver des bataillons de décideurs face à des consultants bien malins.
Mais si Linux est ses angélismes ne s'est pas imposé comme plateforme unifiée pour tout le monde, c'est pas aujourd'hui le HTML5 qui va reprendre le flambeau et 'sauver' le web des méchants logiciels propriétaires, il y a trop d'enjeux financier pour laisser s'imposer des trucs qui ne rapportent pas d'argent aux multinationales.

Pour moi le web de demain sera pas vraiment mort, mais il sera comme suit:
- un web simplifié et anecdotique pour un marché pc/mac en totale décroissance
- une domination des apps sur les terminaux mobiles, tablettes, pc/mac et les télé, avec intégration partielle du web dans les apps (ou le contraire, les apps dans les navigateurs) afin de faire profiter de "l'expérience" sans se soucier du support.


La suite sur Clubic.com : Adobe abandonne également le lecteur Flash sur TV http://www.clubic.com/television-tv/tv-connectee/actualite-457606-adobe-abandonne-flash.html#message#ixzz1dTuqdl8u
Informatique et high tech

http://www.caniuse.com/#search=webgl
Si vous dites 'Flash est mort', alors moi je répond 'et le web va mourir dans pas très longtemps'. Je parle du web tel qu'on l'entend avec du surf dans un navigateur sur un terminal mobile. L'avenir est aux Apps et les grands acteurs du monde mobile le savent très bien.

Flash n'est pas mort (enfin pas encore), Flex/Air est là pour durer encore un bout de temps tant qu'il n'existe pas d'outils de développement de RIA HTML5 aussi puissant...et ça va pas changer de sitôt.
Silverlight n'est pas mort non plus (contrairement à ce que certains imaginent ou rêvent ou croient lire...) Bref c'est pas parce qu'un scribouillarde émet une hypothèse sur un manque de visibilité de versions que c'est la fin de Silverlight.
Flex/Air et Silverlight sont orientés professionnels et applicatifs tout simplement, c'est un juste retour des choses.

C'est un fait, Jobs a banni le Flash de près de 90% des (de ses) terminaux mobiles. Rien, même pas Android, ne peut changer cette donne.
D'un point de vue purement économique pour Adobe, dépenser une fortune en R&D pour moins de 10% de sa clientèle, c'est débile. Et en ces périodes d'incertitudes, toutes les sociétés font le ménage (Google et son labs + gmail blackberry, Nokia et meego, HP et les tablettes, Microsoft, etc...) et Adobe n'y échappe pas en se concentrant sur les suites 'creative' (oublions pas qu'Adobe bosse depuis des années sur le HTML5 mais en labo vu que rien n'est jamais finalisé)

Que Flash disparaisse des mobiles et tv n'est pas étonnant, l'objectif général étant d'imposer de plus en plus des apps au détriment du surf mobile, permettant ainsi de rendre encore plus captif le client. (pour la petite info, Air/Flex permettent de créer des apps, y compris sur iphone/ipad)

Javascript est un langage mal foutu, bordélique au possible, implémenté à la truelle sur de nombreux navigateurs, et surtout les systèmes mobiles, utilisant des libraires bourrées de bugs qu'on doit sans cesse mettre à jour.
Baser des développements conséquents sur ce langage, remplis de fonctions mal implémentées, des supports vidéos en constante (guerre) mutation et des outils tels le websocket qui jouent au yoyo, c'est juste impossible.
Pour avoir testé la compatibilité de protos HTML5 sur des dizaines de systèmes différents, je peux vous confirmer que c'est pourri au possible, surtout lorsqu'on attend un yes/no d'une implémentation et qu'on reçoit du 'maybe' ou 'perhaps', génial!
HTML5 est donc loin d'être finalisé et ne le sera probablement pas avant 2014 (voire même jamais à la vitesse ou ils vont), une période d'attente quasi infinie qui fera le bonheur de nouvelles techno qui profiteront pour voler la vedette à un doux rêve de standard unifié.

L'objectif à long terme de ces sociétés pour le dev mobile, c'est de vendre de outils pour créer des applis et pas que les gens aillent surfer sur le net. Il est bien plus judicieux de rendre l'utilisateur captif d'une application par un simple click sur un icone plutôt que de le laisser surfer à tout-va.
Pour résumer, ce que peuvent dire ces acteurs d'internet c'est :
"vous en rêviez? il y a une app pour ça, que ce soit sur mobile ou une télé. Flash ou HTML5? On s'en balance nous on veut des apps"

la disparition de flash sur le desktop, c'est pas pour tout de suite!

-il manque trop de fonctionnalités importantes à html5 pour pouvoir etre en mesure de remplacer flash (absence de DRM, pas de codec video/audio unifié, performances minables des navigateurs html5...)

-la différence d'implémentation d'un navigateur à l'autre est beaucoup trop grande, même deux navigateurs basés sur webkit (chrome et safari) ont parfois des bugs différents et des fonctionnalités implémentées différemment :
voir ce lien interessant où un dev se plaint qu'il lui a fallu 1 journée pour créer une page contenant de la video interactive sur chrome, et 3 jours de plus pour contourner des bugs pour que ça marche sur safari :
blog.millermedeiros.com...

-les performances de la plupart des navigateurs HTML5 sont très en dessous de flash
www.craftymind.com...
et même sur les téléphones portables, contrairement à un mythe répandu par steve jobs, où flash mobile sous android était beaucoup plus performant que safari sous iOS, à rendu et CPU équivalent:
www.craftymind.com...

la lenteur de flash par rapport à html5 est un mythe dû au fait qu'actuellement, aucun site n'utilise html5 pour faire des animations complexes, alors qu'avec flash, les designers se laissent aller en utilisant des tas de fonctionnalités graphiques complexes et lourdes à calculer (genre l'effet de flou, les transformations 2d/3d, l'inclusion de video dans des brosses, ...)

si on se met à faire en html5 exactement ce qu'on fait actuellement avec flash, les performances seront minables!


Bref, ce n'est pas html5 qui est en mesure de remplacer flash. Sur les mobiles, html5 n'a jamais réussi à faire ce que faisait flash, et à la place, les developpeurs ont massivement préféré développer des applis natives pour iOS et android.

Il y a fort à parier que dans quelques années, lorsque windows 8 aura suffisamment de parts de marché, les développeurs préfereront developper des applis natives sandboxées (donc sans risque de sécurité si on installe une appli de source inconnue) pour windows 8 et OSX.
Le vrai successeur à flash pour les services multimedia (genre deezer, hulu, ...) pour lesquels la présence de DRM est souvent obligatoire, ce n'est pas html5, c'est le retour aux applis natives. De plus, ça résoudra le probleme des codecs, puisque windows et osx supportent nativement le MPEG4.

en gros, HTML5 sera très utile pour s'assurer que les pubs animées fonctionnent sur toutes les plateformes...

 

Posté par pierreflash à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,